LE GUIDE DU CBD

Le CBD : kesako ?

Aujourd’hui, on entend beaucoup parler du cannabidiol, ou CBD. Une molécule réputée pour ses vertus relaxantes et antidouleurs. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Qu’est-ce que le CBD et quels sont ses bienfaits ? Y a-t-il des contre-indications à son utilisation ? Préparez-vous : on reprend tout de zéro !

Pourquoi le CBD est-il si controversé ?

Le CBD désigne le cannabidiol, qui est une des substances actives du cannabis.

C’est de là que part toute la controverse : il existe encore une confusion entre le CBD, qui possède de nombreux bienfaits pour la santé et n’est en rien néfaste, et son origine, à savoir la plante de cannabis.

Pourtant, le cannabidiol n’a rien à voir avec l’usage d’une drogue douce. Il ne s’agit ni d’une substance illicite, ni d’un produit à usage récréatif. Il faut absolument le différencier du THC, qui est la substance psychoactive du cannabis. Le CBD est d’ailleurs légal et autorisé à la vente, en raison de ses vertus relaxantes et thérapeutiques. Enfin, il ne présente aucun risque d’addiction.

Il ne faut pas non plus confondre le CBD avec l’huile de chanvre : cette dernière est obtenue par pression des graines de chanvre, alors que le CBD émane des fleurs.

Les principes actifs du CBD agissent de manière prouvée sur différents problèmes de santé. Voici une liste non exhaustive de ses propriétés.

Les bienfaits du CBD

Un anti-inflammatoire avéré

Le CBD possède un effet anti-inflammatoire naturel, tout comme l’ensemble des cannabinoïdes. Le cannabidiol est un complément alimentaire prisé des sportifs, car il permet de soulager les douleurs musculaires et articulaires. Il est aussi apprécié des personnes souffrant de douleurs inflammatoires chroniques.

Grâce à son action anti inflammatoire, le cannabidiol soulage les enflures et les douleurs articulaires dues à la polyarthrite rhumatoïde. Il contribue à ralentir la progression de la maladie et à réduire la destruction articulaire.

Un antidouleur naturel

Une étude menée en 2019 montre que le cannabidiol est aussi efficace qu’un antidouleur classique pour soulager la douleur sur le court terme. De plus, il possède des propriétés analgésiques et anxiolytiques conséquentes. Cette molécule présente donc des vertus naturelles contre toutes les formes de douleur, comme les douleurs musculaires ou encore les règles douloureuses.

De plus, les cannabinoïdes sont des immunomodulateurs : un mot barbare qui signifie simplement que le CBD agit de manière positive sur le système immunitaire. En plus de réduire l’inflammation, il permet d’équilibrer le système immunitaire et préserve du stress oxydatif. Il agit donc sur les cellules immunitaires et provoque plusieurs réactions anti oxydantes et anti-inflammatoires bénéfiques à l’organisme humain.

Stress, anxiété et cannabidiol

Le cannabidiol permet à l’organisme de lutter contre le stress émotionnel et l’anxiété de manière globale. Il augmente la détente et la relaxation, ce qui en fait une aide précieuse pour les personnes sujettes au stress chronique et aux angoisses. 

Le CBD jouerait aussi un rôle dans le traitement de la dépression, ainsi que pour apaiser les troubles obsessionnels compulsifs (TOC), les troubles de panique et le syndrome de stress post-traumatique (SSPT).

Enfin, le CBD est un allié du sommeil. Grâce à ses propriétés relaxantes, il favorise l’endormissement et aide à retrouver un sommeil de meilleure qualité, grâce à des phases de sommeil profond plus importantes. C’est donc une substance idéale pour les insomniaques.

CBD et troubles neurologiques

Le CBD agit sur le système nerveux central. Son usage est donc intéressant pour soulager certains troubles neurologiques. Il présente par exemple un fort potentiel médical pour soulager la dystonie ou encore l’épilepsie : il agit comme un sédatif permettant de prévenir et soulager les crises. Le cannabidiol adoucit aussi l’agitation liée à la maladie de Parkinson.

De plus, le CBD pourrait être bénéfique dans le cadre du traitement des troubles autistiques ainsi que de la schizophrénie. Il serait aussi efficace que les antipsychotiques atypiques, tout en diminuant les effets secondaires.

Prévention face à la dégénerescence

Grace à ses propriétés sur le système cérébral, le CBD peut grandement ralentir l’émergence d’une maladie dégénérative en réduisant les symptômes ainsi que son développement. Grâce au cannabidiol, les cellules de notre cerveau s’activent, permettant ainsi de lutter contre le stress oxydatif ainsi que les substances toxiques. Cela permet au système vasculaire de lutter contre les lésions qui pourraient l’affecter.

Le CBD possède des propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes qui le rendent d’autant plus intéressant concernant la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Le CBD contribue à réduire le débit sanguin, protège les dommages cérébraux et permet d’inverser la mauvaise fonction cognitive des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. 

Bienfaits pour la peau

Si vous souffrez de problèmes de peau, le CBD peut aussi vous être utile.

En effet, le cannabidiol régule l’activité des glandes sébacées et diminue la synthèse lipidique. Résultat : il permet de prévenir et de traiter l’acné. On constate aussi des bénéfices sur l’eczéma, les rougeurs et autres problèmes cutanés.

Et bien d’autres propriétés

Le cannabidiol possède encore d’autres bienfaits sur l’organisme. Par exemple, il est efficace contre les effets indésirables de certains traitements médicaux, tels que les vomissements et nausées. Il peut donc accompagner les personnes qui font de la chimiothérapie, par exemple.

Les recherches sur le CBD nous montrent aussi des effets prometteurs pour agir contre les cancers du sein métastasés. Cependant, même si les effets sont encourageants, il faudra encore approfondir les recherches à ce sujet.

Vous l’aurez compris, le CBD est utile pour soulager de nombreux maux. Cependant, avant d’en consommer, vous devez tenir compte des possibles effets secondaires et des éventuelles contre-indications.

Ce qu’il faut savoir avant de consommer du CBD

Les contre-indications

Certains cas demandent une vigilance particulière, voire sont totalement incompatibles avec l’usage de CBD.

Premièrement, faites attention si vous êtes sujet à des problèmes artériels ou en cas d’antécédents familiaux. En effet, chez les personnes concernées, des effets secondaires ont été constatés. Si cela vous concerne, demandez au préalable l’avis de votre médecin traitant avant de consommer du CBD.

Les femmes enceintes doivent elles aussi obtenir un avis médical avant d’utiliser un produit à base de chanvre. En effet, le cannabidiol peut avoir des effets néfastes sur le nouveau-né. Les effets seraient minimes à faible dose. Cependant, par précaution, mieux vaut éviter d’en utiliser.

Si vous êtes atteint de la maladie de Parkinson, il sera aussi préférable de demander l’avis de votre médecin.

Concernant les personnes ayant des problèmes cardiaques, la consommation de CBD est absolument incompatible. En effet, le cannabidiol est néfaste si vous possédez un système cardiovasculaire fragile, d’autant plus si la dose est élevée.

Enfin, si vous êtes allergique au pollen de l’espèce botanique Cannabis Sativa L, la consommation de CBD est formellement contre-indiquée.

Y a-t-il des effets secondaires indésirables ?

L’un des avantages du CBD est que ses effets secondaires sont limités, en comparaison avec d’autres traitements. Malgré tout, certains points sont à prendre en compte.

Tout d’abord, à faible dose, le cannabidiol possède des vertus relaxantes très puissantes. Mais à forte dose, il peut engendrer une somnolence.

En effet, comme expliqué plus haut, le CBD est souvent utilisé pour lutter contre les troubles du sommeil, les insomnies… Il favorise donc le sommeil profond ainsi que l’endormissement. Il est donc préférable de l’utiliser le soir, à condition de ne pas prendre le volant ou d’exercer une activité potentiellement dangereuse, car votre vigilance risque d’être diminuée.

D’autres effets secondaires peuvent apparaître avec une consommation importante de chanvre cultivé :

-       Bouche sèche

-       Troubles digestifs

-       Nausées

-       Étourdissements

Il est donc préférable de commencer avec des cures faiblement dosées et de l’augmenter progressivement. C’est la meilleure façon de vous lancer tout en évitant l’apparition brutale d’effets indésirables.

Le CBD, comment l’utiliser ?

De nombreux produits à base de CBD existent aujourd’hui dans le commerce, avec des concentrations très variables. Veillez à bien respecter les doses préconisées par votre médecin traitant ou celles qui sont présentes sur l’emballage.

L’huile de CBD

Vous pouvez utiliser le CBD sous forme d’huile. Celle-ci émane du chanvre et peut être présente dans la composition de produits cosmétiques. La concentration en CBD est généralement très élevée. Ce produit est particulièrement apprécié des sportifs.

Les fleurs de CBD

Il est possible d’utiliser les fleurs ainsi que le pollen séché de CBD en compléments alimentaires. Il se consommera alors sous formes de gélules ou comprimés.

Vous pouvez aussi vapoter des fleurs de CBD grâce à une e-cigarette spécialement conçue pour la vaporisation d’herbes sèches.

Les e-liquides au CBD

Si vous souhaitez vapoter du CBD, vous pouvez également choisir parmi une grande variété de liquides pour cigarette électronique. Constitués d’une base, d’un booster de CBD et d’arômes, ils vous permettent d’allier les nombreuses vertus de cette molécule au plaisir de la vape !

En dépit de son origine controversée, le CBD possède de nombreuses vertus thérapeutiques et vaut donc la peine de s’y intéresser de plus près. C’est d’autant plus vrai si vous souffrez d’anxiété, d’insomnie ou de douleurs chroniques par exemple.

Suivez les conseils de notre équipe pour tirer profit de cette substance au maximum, en trouvant la meilleure ecigarette pour vapoter du CBD par exemple !

Retrouvez nos autres articles sur le sujet :

Ce site utilise des cookies permettant de fournir des services.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.